Fatima Ghozelane
Sophrologue sur Nantes et sa région
Fatima Ghozelane
Sophrologue sur Nantes et sa région

Le courage d'être soi...

Conscience en éveil

« Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur ». Proverbe africain.

Nos réseaux, médias... regorgent de recettes miracles pour être PLUS fort, PLUS riche, PLUS beau, PLUS mince, gagner PLUS, et tutti quanti... Ribambelle de promesses normatives permettant d'atteindre le prétendu graal du bonheur et porteurs d'une insatisfaction permanente. Dès lors, une confusion s'opère pour certains prétendants au bonheur... Celle que notre bonheur repose sur l'acquisition (l'avoir), de qualités extérieures et de surface que nous n'aurions pas (ou insuffisantes) et qu'il nous faudrait acquérir pour être heureux! Si pour certains, elles peuvent être une porte d'accès à un vrai travail sur soi (donc plus en profondeur), elles s'avèrent pour d'autres être un miroir aux alouettes dans une quête sans fin de besoins mal identifiés et désirs jamais inassouvis...

Il n'y a pas de soucis à cela quand nous y trouvons notre équilibre et lorsque nous ne faisons pas reposer notre bonheur sur le fait l'avoir plutôt que l'être... Quand nous n'attendons pas des objets qu'ils nous comblent ni ne faisons reposer notre bonheur sur la quête ultime de notre apparence... Autre dérive, celle qui (le plus souvent inconsciente) serait de croire que notre bonheur réside dans l'acquisition de qualités, capacités (marchandisation de l'être?) extérieures dont nous ne disposons pas en nous... En réalité tout est là (du moins pour l'essentiel!), en nous, juste en latence...

Alors certains accumulent objets, parures en tout genre, conquêtes (humaine ou territoriales), amassent de l'argent, des biens, multiplient les voyagent au bout du monde toujours plus loin, toujours plus fort, recherchent les expériences EXTRA-ordinaires... voire s'oublient dans les paradis artificiels... et n'en sont pas plus heureux... Personnellement, sans être attirée par des expériences extrêmes, il m'est arrivée parfois de m'égarer en certains lieux cherchant à calmer le "JE"... la tentation est grande dans notre monde de se laisser étourdir en plaçant notre salut dans l'achat compulsif, le culte de l'apparence ou en recherchant de manière moins extrême des réponses en dehors de soi... 

La route vers le bonheur est sans nul doute un chemin de connaissance personnel certes pas toujours aisé... J'ai acquis la certitude - au travers mon expérience personnelle et professionnelle - qu'il n'existe pas de chemin tout tracé... "Le chemin se fait en marchant" (Antonio Machado). Reconnaitre quelques uns des freins, des embûches qui nous empêchent d'avancer sur notre chemin de vie (croyances limitantes, conditionnements...) pour mieux les dépasser, apprendre à se comprendre et s'aimer en s'écoutant et en se pardonnant de n'être pas parfait, oser enfin être soi sans se laisser envahir par la peur de déplaire ou de décevoir... oui s'alléger ENFIN de tout cela en nous reconnectant avec plaisir au corps, dans l'instant... Apprendre à se relier en douceur et en confiance à la source de vie et à l'intelligence du coeur pour enfin OSER dire, oui je me sens HEUREUX, HEUREUSE! 

Et comme l'a si bien écrit Antoine de Saint-Exupéry dans le Petit Prince, "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux"... A méditer!

Et une petite référence musicale pour l'illustrer : "En surface - Dominique A et Etienne Daho". 

 

https://www.youtube.com/watch?v=YdRDru01bSk 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.