Fatima Ghozelane
Sophrologie-Méditation-Qi-Gong Nantes et sa région
Fatima Ghozelane
Sophrologie-Méditation-Qi-Gong Nantes et sa région

Sortir de la caverne, un mythe toujours d'actualité...

14 Déc 2021 Conscience en éveil

De l'ombre a la lumière... De l'ignorance à la connaissance - 

Voici un extrait du mythe de la caverne de Platon en version simplifiée ou vidéo. Alfonso Caycedo, fondateur de la sophrologie compare l’allégorie de la caverne de Platon (La République) avec sa discipline.

Selon Caycedo, la sophrologie permet de se libérer de ses chaines, de sortir de la caverne et de prendre conscience des possibles.

Vous pouvez bien sûr revenir au texte original mais pour en faciliter la compréhension, j'ai préfèré vous proposer la version résumée et plus ludique écrite par J. Gaarder dans le "Monde de Sophie".

« Imagine des hommes qui habitent dans une caverne. Ils sont assis le dos tourné à la lumière et sont pieds et poings liés, de sorte qu’ils sont condamnés à ne voir que le mur devant eux. Dans leur dos se dresse un autre mur derrière lequel marchent des hommes brandissant diverses formes au-dessus du mur. Parce qu’il y a un feu derrière ces figures, celles-ci jettent des ombres vacillantes contre le mur au fond de la caverne. La seule chose que les habitants de cette caverne puissent voir est par conséquent ce « théâtre d’ombres ».

Ils n’ont pas bougé depuis qu’ils sont nés et pensent naturellement que ces ombres sont la seule réalité au monde.

Imagine maintenant que l’un des habitants de la caverne parvienne enfin à se libérer. Il se demande tout d’abord d’où proviennent ces ombres projetées sur le mur de la caverne. Que va-t-il selon toi se passer quand il va découvrir les formes qui dépassent du mur ? Il sera dans un premier temps ébloui par la forte lumière, mais il sera aussi ébloui par les formes, puisqu’il n’a vu jusqu’ici que leurs ombres. A supposer qu’il réussisse à escalader le mur et à franchir le feu pour se retrouver à l’air libre, il serait alors encore davantage ébloui.

Mais, après s’être frotté les yeux, il serait frappé par la beauté de tout ce qui l’entoure. Il distinguerait pour la première fois des couleurs et des contours bien précis. Il verrait en vrai les animaux et les fleurs dont les ombres dans la caverne n’étaient que de pâles copies. Il se demanderait d’où viennent tous les animaux et toutes les fleurs. Alors, en voyant le soleil, il comprendrait que c’est lui qui permet la vie des fleurs et des animaux sur terre, de même que le feu dans la caverne permettait d’apercevoir des ombres.

Maintenant l’heureux habitant de la caverne pourrait s’élancer dans la nature et profiter de sa liberté reconquise. Mais il pense à tous ceux qui sont restés là-bas. C’est pourquoi il veut y retourner et, dès qu’il est redescendu, il essaie de convaincre les autres habitants de la caverne que les ombres sur le mur ne sont que le pâle reflet vacillant de choses bien réelles. Mais personne ne le croit.

Ils montrent le mur du doigt et maintiennent que la seule réalité est ce qu’ils voient. Et ils finissent par le tuer… »

https://youtu.be/ke4_Kqz4Vsc

Alfonso Caycedo compare le développement de la conscience à l’allégorie de la caverne....

Selon cette allégorie, nous avons dans la vie 3 possibilités :

  • Soit nous sommes bien dans notre vie telle qu’elle est ou bien ne le sommes pas mais nous ne souhaitons rien changer quand même : peut être avons-nous peur de découvrir ce qui se trouve hors de la caverne... que nous n'avons pas suffisamment confiance en nous... Ou bien que cela nous demande trop d'énergie, d'efforts de sortir de notre zone de confort... que cela nous semblent vains voire inutiles... Nous nous résignons à une forme de fatalisme ou nous conformons à des normes, des dogmes hérités de nos cultures, religions, éducations... Toujours est-il, que nous pouvons rester toute notre vie dans une conscience ordinaire, ...dans la caverne.

  • Soit nous devenons malades physiquement ou psychiquement et nous sombrons dans une conscience pathologique et reculons dans les profondeurs de la caverne.

  • Soit nous nous interrogeons sur notre vie et souhaitons l'améliorer et donc sortir de la caverne, le connu : développer la conscience de soi, de ses ressources et potentiels, retrouver la connexion à notre être intime, notre pure élan vital et renouer avec sa puissance créatrice,... apprendre à sortir de nos conditionnements afin de jouir pleinement de la vie. Nous pouvons alors accéder à ce que Caycedo nomme la conscience sophronique ou conscience en Harmonie avec soi-même, les autres et le monde.


Articles similaires

Derniers articles

Sortir de la caverne, un mythe toujours d'actualité...

Les secrets du Qi Gong par Ke Wen

"Une vie, une rencontre"

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.