Fatima Ghozelane
Sophrologie-Méditation-Qi-Gong Nantes et sa région
Fatima Ghozelane
Sophrologie-Méditation-Qi-Gong Nantes et sa région

Chasser ses colères et tensions...

Boite à outils

Boule, Balle Anti-Stress, Émotion

Vous vous sentez parfois comme une cocotte minute en ébullition, une grenade prête à dégoupiller?

Vous ressentez des tensions dans tout le corps et l'envie irrépressible d'hurler, de jurer ou de frapper un bon coup... Vous êtes envahi(e) par la colère, une pression intérieure qui vous submerge telle une vague sans crier gare et que plus rien ne peut arrêter...

Quand il s'agit de colères que nous sentons venir et qui ont une cause immédiate ou dont nous connaissons la source : une altercation avec un proche, une conversation houleuse avec un tiers, chaque fois que nous nous sentons menacé(e) ou agressé(e) physiquement ou verbalement... la colère peut nous envahir. Cela déclenche alors une réaction automatique que nous avons parfois du mal à contrôler... Et puis, une fois le tonnerre passé, nous nous sentons - certes apaisé - mais parfois triste et déçus de n'avoir pu endiguer cette déferlante... A fortiori quand nous n'avons pas réussi à canaliser la violence de cette énergie, qu'elle prend des proportions qui affectent notre relation ou quand ces crises génèrent des conséquences désastreuses!

Par définition l'émotion est une "ré-action" affective à une stimulation le plus souvent externe, censée nous permettre de nous adapter à notre environnement. Si pour certains, elle peut s'exprimer de manière violente et disproportionnée pour d'autres elle peut être complètement inhibée et donner l'impression en apparence qu'elle est totalement maitrisée... Mais pour la plupart d'entre nous, l'effet cocotte minute peut être le résultat d'un trop plein, d'une accumulation de contrariétés que nous n'avons pas su gérer à temps ou pris la peine d'écouter...  

Les règles sociales, la culture ou notre éducation peuvent nous empêcher d'exprimer pleinement nos émotions surtout quand elles sont négatives...

Dans notre société occidentale, dite cartésienne, empreinte entre autres du poids religieux et culturel, nous n'avons pas appris à écouter les messages du corps et nommer ce que nous ressentons intérieurement. Pourtant c'est la condition essentielle pour pouvoir libérer par la parole ou en posant une action concrète... Les tensions vécues intérieurement et non entendues et/ou non-légitimées peuvent alors être refoulées et devenir insconscientes, un mal-être peut dès lors s'installer durablement... Et puis parfois, ressurgir pas comme on les attend, pas au bon moment...ni avec les bonnes personnes...

Remettre de la conscience dans tout ça...

En nous déconnectons progressivement de nos ressentis et donc de notre corps, nous avons peut-être perdu notre capacité naturelle d'agir et d'interagir avec les autres et notre environnement. Et oui la nature est bien faite, les émotions sont nos alliées pour peu que nous les apprivoisions... Car si nos émotions, expressions même de nos ressentis, sont censées nous aider à nous adapter, leur vécu intérieur peut être tellement envahissant qu'il nous prive parfois de cette capacité nécessaire pour retrouver le calme et l'équilibre intérieur.

Comment s'en sortir?

En réalité, la solution est rarement mentale... du moins au début... et dans tout les cas le retour au corps s'impose... Identifier, nommer, apaiser et libérer...

Repérer les 1er signes de tensions en étant à l'écoute de soi : le cerveau pris dans un étau, les mâchoires qui se crispent, le souffle qui se bloque, les maux de ventre, l'envie de vomir, les épaules et les trapèzes qui se tendent... Ecouter son corps, ça s'apprend! Et parfois, il faut beaucoup d'entrainement avant de réussir à se connecter à ses ressentis, identifier ses sensations... pour apprendre en cas de besoin à canaliser nos émotions...

Penser à faire une "Pause Stop" pour gérer ses sensations : Pour évacuer nos colères et chasser des tensions, la sophrologie propose une palette d'outils. Je vous propose le Pompage des épaules. Détente du haut du corps garantie!

- En position debout, yeux fermés, bras le long du corps, pieds à l'écartement du bassin, genoux déverrouillés... On observe les sensations et zones de tension. On fait une photographie de l'instant.

- On imagine de chaque côté du corps des valises chargées de tout ce que l'on souhaite évacuer...

- Inspiration sur place, expire on descend sur nos jambes comme pour attraper les poignées de nos valises et on remonte à l'inspire en posture initiale, poings serrés.

- En rétention d'air poumons pleins, on secoue les épaules et les bras, poings toujours serrés en gardant de la mobilité dans nos épaules et omoplates (qui montent et redescendent à la verticale en direction des oreilles)

- Expire, on relâche nos valises, on desserre les point et ce qu'elle contiennent comme si on voulait le faire disparaître.

A faire 3 fois avec un temps de pause entre chaque mouvement pour observer nos sensations et ce qui a changé en soi.

Vous voyez, le mental est toujours là mais il est présent en pleine conscience et là pour aider le corps à retrouver son calme. Dans l'unité!

Bonne pratique.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.